jeudi 19 février 2015

Bulletin Information CGT - Février 2015

QUELQUES NOUVELLES DU C.I.G.


Ah que c’est beau la transparence,
Ah que c’est beau la fin des promotions à la tête du client,
Ah que c’est….
Mais au fait, ça sert à quoi le C.I.G. ?
Et bien, pour le moment, à part des fins de stages, des licenciements,des conseils de discipline, on ne voit pas très bien où est l’intérêt des agents de la ville d’Argenteuil depuis que la municipalité y a adhéré.


Pour rappel, au vu des difficultés financières, notre employeur n’a pas hésité à débourser 500 000 € par an afin que nos dossiers soient gérés par le C.I.G.


Deux Commissions Administratives Paritaires ont eu lieu depuis le début de l’année.

  • Une le 13 janvier 2015.
Résultat : une fin de mise en stage.
  • Une autre le 10 février 2015.
Résultats :
  • 1 licenciement
  • 1 licenciement refusé par les membres de la C.A.P. 6 mois de prorogation ont été actés.
  • 1 refus de titularisation demandé par la ville d’Argenteuil. Vote contre des membres de la C.A.P. Décision de la CAP : prorogation de 6 mois.
  • 1 demande de prorogation de 6 mois refusée, 3 mois ont été actés.
  • 1 demande de révision d’entretien professionnel non acceptée par les membres de la C.A.P. après vote.
Pour rappel, les 3 C.A.P. A, B et C sont composées d’élus du personnelet d’élus des villes du Yvelines, de l’Essonne, du Val d’Oise.
Pour rappel également, nous n’avons aucun représentant de la villed’Argenteuil que ce soit des représentants de la municipalité ou du personnel, puisque notre ville est adhérente depuis le 1er janvier 2015 (après les élections professionnelles du 4 décembredernier).
Certains d’entre vous nous appellent pensant avoir été nommés. Nous leurrappelons que seule la CGT était contre l’adhésion et pour rester en C.A.P. locales.
Pour ce qui concerne les C.A.P. promotionnelles, elles auront lieu finjuin avec un effet au 1er juillet. La liste des grades et du nombre de poste est la suivante :
  • 34 postes au grade d’attaché (catégorie A),
  • 11 postes au grade d’ingénieur (catégorie A),
  • 2 postes au grade d’attaché de conservation du patrimoine (catégorie A),
  • 1 poste au grade de bibliothécaire (catégorie A),
  • 114 postes au grade de rédacteur et rédacteur principal de 2ème classe (catégorie B),
  • 13 postes au grade de technicien et technicien principal de 2ème classe (catégorie B),
  • 10 postes au grade d’éducateur des activités physiques et sportives et éducateur des activités physiques et sportives principal de 2ème classe (catégorie B),
  • 13 postes au grade d’assistant de conservation du patrimoine et des bibliothèques
(catégorie B),
  • 25 postes au grade d’animateur et animateur principal de 2ème classe (catégorie B),
  • 1 poste au grade de chef de police municipale (catégorie B),
  • Des agents de maitrise sans examen : pas de quota (catégorie C),
  • 19 postes au grade d’agent de maitrise avec examen (catégorie C).
Tout cela pour + de 1 100 communes et près de 50 000 agents !
N’oublions pas que seuls les agents qui auront été évalués seront proposés,à condition que leurs dossiers parviennent au CIG avant le 6 mars 2015. Or, nous savons que des agents promouvables n’ont toujours pas eu d’entretien. Leur hiérarchie sera-t-elle inquiétée ?
Quant aux avancements de grade, ils auront lieu en juin et en novembre.

QUELQUES NOUVELLES DE
L’ENFANCE

Avec l’application de la réforme des rythmes scolaires, la rentrée 2014 – 2015 a été catastrophiquepour les enfants argenteuillais ainsi que pour le personnel (ATSEM, ASEL, Gardiens et Animateurs) :

  • Fins de contrats,
  • Changement d’horaires des agents sans passage au CTP,
  • Nombre d’enfants accueillis en nette augmentation
Résultats :
  • La fin d’une ATSEM par classe,
  • Les normes d’encadrement et d’hygiène ne sont plus respectées,
  • Les agents sont déplacés d’un site à un autre,
  • La surcharge de travail induit fatigue et stress

Suite à la journée de grève du 15 octobre 2014, une délégation d’agents accompagnés par la CGT avait rencontré le Directeur Général des Services ainsi que le Directeur Général Adjoint en charge de l’Enfance afin de rendre compte des conditions de travail catastrophiques et de la dégradation du service public dans les écoles et les centres de loisirs.
4 mois après, rien n’a changé !
Vendredi 13 février 2015, une nouvelle réunion avec le DGA, le directeur del’Éducation et de l’Enfance, des agents représentatifs du service (animatrice, agent de restauration, gardien et ATSEM) et laCGT a permis d’exposer une fois de plus les problèmes récurrents de fonctionnement.
Nous pensions obtenir des réponses aux questions posées il y a 4 mois.Seulement quelques pistes nous ont été proposées :
  • La polyvalence : des agents seront encore déplacés. Mais là, un effort sera fait : on essaiera de les envoyer dans les écoles aux alentours (c’est de l’humour ???)
  • les centres de loisirs seront équipés de tablettes pour assurer les pointages des effectifs enfants (il y a du fric pour ça ???)
  • la surveillance des dortoirs serait assurée par les enseignants (mdr)
  • la mutualisation des locaux (école et centre de loisirs) : qui fera la remise en état ?
  • le temps méridien dans les écoles maternelles passerait sous la responsabilité des directeurs adjoints de centres de loisirs. Pourquoi ? les ATSEM ne remplissaient pas bien leur fonction ???

Le DGA et le directeur de l’Éducation et de l’Enfance doivent, nous disent-ils, se mettre au travail. Et nous qui pensions naïvement que c’était déjà le cas !
La Direction Générale serait-elle frappée du même mal que l’ensemble du personnel : la fainéantise ?

Et c’est toujours la même chanson : la situation financière de laville.
Les économies manifestement ne touchent pas toutes les catégories de personnel de la même façon, puisque dans les hautes sphères, on recrute avec un salaire « légèrement » supérieur au SMIC et en supplément le véhicule de fonction choisi selon la taille de sa famille.
QUELQUES NOUVELLES DU FRONT


LEÇON DE MATHÉMATIQUE
Monsieur le Maire indique dans le Parisien du samedi 14 février 2015 que « il n’y a que 7% de grévistes » à la ville d’Argenteuil.
Par quel miracle seulement 170 agents grévistes sur 2429 seraient« source de difficultés pour les argenteuillais » ?

LEÇON DE FRANÇAIS
Voici la réponse du Directeur Général des Services à notre demande d’échelonnement des services non faits sur les payes des agents grévistes : « Dans un esprit de concertation et dans l’intérêt du service public, des agents, et des usagers, je suis donc disposé à accepter exceptionnellement cet aménagement, mais je souhaite, en contrepartie, que votre intersyndicale annonce aujourd’hui, l’arrêt immédiat du mouvement de grève entamé la semaine dernière ».

Depuis notre refus : SILENCE RADIO.


Monsieur le Directeur Général des Services copiera 100 fois :
Je ne confondrai plus aménagement et chantage





QUELQUES NOUVELLES DES INSTANCES PARITAIRES

Le Comité Technique prévu le 17 mars 2015 est reporté au 16 avril.Nous espérons que cela ne soit pas un poisson….

Aucun commentaire:

Publier un commentaire